La région Grand Est d’une population de 5,5 millions d’habitants, soit 8,3% de la population nationale, s’étend sur une superficie de 57 433 km2, soit près de 2 fois la Belgique. Elle est considérée comme la région la plus ouverte vers l’Europe avec ses 4 pays frontaliers : Belgique, Luxembourg, Allemagne et Suisse.

Strasbourg la capitale régionale , accueille le siège du Parlement européen et du Conseil de l’Europe.

L’industrie représente 19 % de la valeur ajoutée du territoire du Grand Est, ce qui en fait la 2ème  région industrielle française (hors Ile-de-France) ; elle est spécialisée dans l’industrie manufacturière, l’énergie et l’agroalimentaire. PSA, le constructeur automobile, est l’un des plus gros employeur avec 3 unités de production en région.

Voulez-vous en savoir plus sur nos prochains événements?

Stratégie

Le développement du secteur numérique et un des axes clés de développement de la région Grand Est et ce en cohérence avec la stratégie européenne de spécialisation intelligente 2014-2020, l’ambition de la France sur la transformation numérique comme le déploiement du programme “Industrie du futur” lancé en avril 2015, et le Schéma Régional de Développement Economique d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII). Cela se traduit par la mise en place de programmes de soutien à la transformation digitale et industrielle des acteurs économique tel que des appels à projets spécifiques (ex. AMI Numérique, Grand Est Compétitivité – ex AMI industrie du Futur) .

Le développement et le renforcement de la coopération transrégionale sur des sujets tels que l’Intelligence Artificielle (European Valley of AI), les matériaux et les procédés, la e-santé ou la transition énergétique sont également une priorité.

La préparation des politiques publiques dans l’optique de la prochaine programmation européenne 2021-2027 est également le moment d’une accélération du soutien de la Région

Grand Est au secteur du numérique (mise en place de nouvelles formation, soutien à l’innovation, soutien à l’investissement).

https://www.grandest.fr/
https://www.grandenov.fr/

Le développement du secteur numérique et un des axes clés de développement de la région Grand Est et ce en cohérence avec la stratégie européenne de spécialisation intelligente 2014-2020, l’ambition de la France sur la transformation numérique comme le déploiement du programme « Industrie du futur » lancé en avril 2015, et le Schéma Régional de Développement Economique d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII).

Cela se traduit par la mise en place de programmes de soutien à la transformation digitale et industrielle des acteurs économique tel que des appels à projets spécifiques (ex. AMI Numérique, Grand Est Compétitivité – ex AMI industrie du Futur) .

Le développement et le renforcement de la coopération transrégionale sur des sujets tels que l’Intelligence Artificielle (European Valley of AI), les matériaux et les procédés, la e-santé ou la transition énergétique sont également une priorité.

La préparation des politiques publiques dans l’optique de la prochaine programmation européenne 2021-2027 est également le moment d’une accélération du soutien de la Région Grand Est au secteur du numérique (mise en place de nouvelles formation, soutien à l’innovation, soutien à l’investissement).

https://www.grandest.fr/
https://www.grandenov.fr/

Activités importantes et connexions de cluster

Le réseau des clusters et des pôles de compétitivités actifs bénéficie également du soutien des acteurs publics sur le thème de l’accroissement du rôle du numérique sur ces sujets.

Les pôles de compétitivité ont été créés en France en 2004. Ils sont constitués d’entreprises, de laboratoires de recherche et d’établissements de formation dans des domaines bien identifiés qui se concentrent sur des thèmes spécifiques et travaillent aux côtés des autorités nationales, régionales et locales.

Six sont aujourd’hui actifs en Région Grand Est :

  1. Materalia : dédié aux matériaux et procédés
    https://www.materalia.fr/
  2. Biovalley France : dédié à la santé et aux MedTech https://www.biovalley-france.com/fr/
  3. Fibres-Energivie : dédié au bâtiment, l’éco-construction, matériaux http://www.fibres-energivie.eu/
  4. Hydreos : dédié aux marchés de l’eau https://www.hydreos.fr/
  5. PVF, « Véhicule du Futur » : dédié à la mobilité https://www.vehiculedufutur.com/
  6. IAR, « Industrie agro ressources » : dédié à la bioéconomie : https://www.iar-pole.com/

La plupart travaillent au niveau international.

Le Grand Est gère également un réseau de clusters régionaux axés sur le textile (Pôle Textile Alsace – http://www.textile-alsace.com/) et l’agroalimentaire (ARIA) http://www.aria-alsace.com/.

Le réseau des clusters et des pôles de compétitivités actifs bénéficie également du soutien des acteurs publics sur le thème de l’accroissement du rôle du numérique sur ces sujets.

Les pôles de compétitivité ont été créés en France en 2004. Ils sont constitués d’entreprises, de laboratoires de recherche et d’établissements de formation dans des domaines bien identifiés qui se concentrent sur des thèmes spécifiques et travaillent aux côtés des autorités nationales, régionales et locales.

Six sont aujourd’hui actifs en Région Grand Est :

  1. Materalia : dédié aux matériaux et procédés
    https://www.materalia.fr/
  2. Biovalley France : dédié à la santé et aux MedTech
    https://www.biovalley-france.com/fr/
  3. Fibres-Energivie : dédié au bâtiment, l’éco-construction, matériaux
    http://www.fibres-energivie.eu/
  4. Hydreos : dédié aux marchés de l’eau
    https://www.hydreos.fr/
  5. Véhicule du Futur (PVF) : dédié à la mobilité
    https://www.vehiculedufutur.com/

6. Industrie agro ressources (IAR) : dédié à la bioéconomie https://www.iar-pole.com/

Le Grand Est gère également un réseau de clusters régionaux axés sur

    –    le textile:
Pôle Textile Alsace
http://www.textile-alsace.com/

    –    l’agroalimentaire:
ARIA (Association Régionale des Industries Alimentaires) 
http://www.aria-alsace.com/.

l’Enseignement Supérieur

La région compte 5 universités :

    –    l’Université de Lorraine
    –    l’Université de Strasbourg
    –    l’Université de Reims-Champagne-Ardenne
    –    l’Université de Haute-Alsace
    –    l’Université de technologie de Troyes

Chacune a des spécificités associées au numérique.

Ces cinq universités totalisent 141 697 étudiants. Tous effectifs confondus, la région compte 206 827 étudiants en 2019, soit 7,7 % de la part des étudiants en France, et se place au 5ème rang des régions françaises (hors Île-de-France). En 2013, la région est 5ème en effectifs de chercheurs et d’enseignants chercheurs (5232 chercheurs dans les entreprises soit 3,3 % – 7ème  région).

En 2017, près de 14 678 Doctorats ont été délivrés en France (ministère ESR). En 2013, la région Grand Est a vu 1078 docteurs être diplômés. Cela la classe donc au 4ème rang des régions françaises.

Les organismes nationaux de R&I et en lien avec le numérique comprennent l’INRIA (Institut national de recherche en sciences et technologies numériques), le CNRS (Centre national de la recherche scientifique) et le CEA (Commissariat à l’énergie atomique) par l’intermédiaire de CEA Tech.

Il existe près de 50 grandes écoles de management, d’ingénieurs, d’architecture, d’art et de design. On compte 27 écoles d’ingénieurs (en prenant en compte l’école polytechnique féminine), les élèves ingénieurs représentent 9,2 % des effectifs régionaux.

A titre d’exemple, l’Ecole Simplon, école d’inclusion du numérique ; Centrale Supelec, ESAD, ESC…

Genre

Malgré une amélioration entre 1990 et 2014, les inégalités d’accès à l’emploi entre les femmes et les hommes persistent dans le Grand Est.

La tertiarisation de l’économie et l’augmentation du niveau de qualification ont favorisé l’emploi féminin.

Cependant, l’inactivité et le travail à temps partiel sont encore beaucoup plus fréquents chez les femmes que chez les hommes, surtout lorsqu’elles sont mères de jeunes enfants ou de familles nombreuses. L’écart de rémunération entre les sexes est également important. Les femmes ont moins accès aux postes de direction et sont surreprésentées dans les secteurs à bas salaires.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/3358039

Pour améliorer cette situation, un cadre légal permet d’améliorer ces différences sur un domaine d’action particulier. On citera l’article 61 de la loi du 4 août 2014 sur l’égalité réelle entre les femmes et les hommes prescrit aux collectivités territoriales et aux établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre de plus de 20 000 habitants qui ont pour objectif de présenter, préalablement aux débats sur le projet de budget, un rapport sur la situation en matière d’égalité entre les femmes et les hommes.

Depuis le 1er janvier 2017, l’obligation est faite aux régions, issues des regroupements, de les présenter préalablement aux débats sur le projet de budget.

Bien loin d’être une simple obligation légale, ce rapport constitue donc une photographie à un instant donné de la situation sur l’égalité femmes-hommes de la Région Grand Est. Il a pour objectif de montrer les avancées réalisées chaque année et de projeter les nouvelles actions à mener. La région Grand Est est pleinement engagée !

https://www.grandest.fr/wp-content/uploads/2020/02/rapport-annuel-egalite-f-h.pdf

Dernières nouvelles

Retrouvez les dernières actualités et informations sur les derniers événements, les actions en cours sur le territoire du Grand Est et les rapports IRR.

Enquête des Nations Unies

Enquête des Nations Unies

A Future with AI - Voices of Global Youth "Quel avenir pour l'intelligence artificielle" une étude internationale des Nations Unies destinée à recueillir l'avis des jeunes de 10 à 24 ans afin de mieux comprendre comment l'IA est perçue et quels sont les défis...

SEMAINE EUROPÉENNE DU NUMÉRIQUE RESPONSABLE

SEMAINE EUROPÉENNE DU NUMÉRIQUE RESPONSABLE

Semaine européenne du numérique responsable Pour un numérique plus respectueux de l’environnement, accessible, inclusif et éthique. du 7 au 12 juin 2021 Alors que depuis plus d’une décennie le numérique s’est imposé dans notre vie quotidienne et que ses usages...

Voulez-vous en savoir plus sur nos prochains événements?

Jean Jacques Bernardini

jj.bernardini@grandenov.plus

Responsable Pôle Affaires Européennes

Grand E-nov +

Isabelle Kuhn

i.kuhn@grandenov.plus

Directrice Générale Adjointe – Accompagnement & Numérique

Grand E-nov +

Stéphanie Toussaint

s.toussaint@grandenov.plus

Chargée de projets, Pôle Europe

Grand E-nov +

Vincent Boly

vincent.boly@univ-lorraine.fr

Ecole Nationale Supérieure en Génie des Systèmes Industriels et de l’Innovation

Université de Lorraine

Alexi Perrino

alexi.perrino@materalia.fr

Directeur opérationnel

Materalia

Alexis Steiner

a.steiner@grandenov.plus

Chef de projet IA et Numérique

Grand E-nov +

Lucia Gonzalez

lucia.gonzalez@materalia.fr

Materalia

Davy Monticolo

davy.monticolo@univ-lorraine.fr

Ecole Nationale Supérieure en
Génie des Systèmes ndustriels
et de l’Innovation

Université de Lorraine

Mauricio Camargo Pardo

mauricio.camargo@univ-lorraine.fr

Ecole Nationale Supérieure en
Génie des Systèmes ndustriels
et de l’Innovation

Université de Lorraine